100 ans de l'associatif en Belgique : le Collectif dé-masqué y était !

news-lecture-coll-demasque-collectif21-24-09-21

Le 24 septembre dernier, le secteur associatif fêtait ses 100 ans en Belgique – ou, plus précisément, le centenaire de la loi qui a créé le statut d'asbl. ScriptaLinea y a participé et le Collectif dé-masqué y a présenté plusieurs textes issus de son premier recueil Mars 2020.

Le Collectif21 organisait ce jour-là avec la Fédération Wallonie-Bruxelles une journée d'activités, de rencontres et de débats entre acteurs et actrices du monde associatif. Sur place, sur le campus du CERIA à Anderlecht, des dizaines de représentant·e·s d'associations se sont retrouvé·e·s pour partager une journée de fête et de réflexions.

ScriptaLinea n'a pas fait exception à la règle. Par la voix de son équipe, d'un membre du Conseil d'Administration et d'une écrivante, notre association a pu rencontrer des personnes aux valeurs et motivations similaires. Peut-être que des liens plus tangibles naitront à l'avenir ?

Sur place aussi, plusieurs écrivantes du Collectif dé-masqué étaient présentes pour évoquer la crise sanitaire avec les textes de Mars 2020, le premier recueil du collectif initié au début du premier confinement. Des textes qui ont ramené les spectateur·trice·s près de 18 mois en arrière, quand le confinement était strict, que les rues s'étaient vidées, que celles et ceux qui le pouvaient s'étaient calfeutré·e·s dans une maison de campagne et que la police parodiait Claude François en diffusant « Reste à la maison, même s'il y a le printemps qui chante ». Les pensées sur l'évolution de la crise et de ses implications sociales et politiques faisaient d'ailleurs écho à la situation actuelle, puisque les organisateur·trice·s avaient fait le choix de demander le Covid Safe Ticket pour participer à l'événement.

Après plusieurs arrêts en déambulation sur le site et malgré la concurrence d'une scène de slam non loin du groupe, le collectif d'écrits a investi la scène sous chapiteau pour une demi-heure de lectures. Le violon d'Amèle Metlini les accompagnait, telle une voix actuelle et mélodieuse dialoguant avec les écrits d'un confinement passé.

Le spectacle s'est finalement clos autour de 14h après quelques échanges avec l'audience, qui a aussi reçu le recueil tandis que l'événement du Collectif21 poursuivait sa journée.

Le public aura apprécié l'événement et la réflexion, évoquant "une lecture de recueil très agréable et remplie d'émotions", "un vrai moment de douceur" ou "des beaux mots, des belles voix, de belles musiques" et heureux de repartir avec d'autres pistes de réflexion.

Vous voulez lire le recueil du Collectif dé-masqué ? Il est disponible en PDF :

Mars 2020

 

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de son Parlement, de la Commission communautaire française, d'Actiris et de la Commune d'Uccle et de son Échevinat de la Culture

fwb-50ans    FWB-parlement     Cocof Francophones Bruxelles     actiris     uccle-commune couleur-petit