Nous nous vîmes plus de 40 en arrivant au parc

news-pres-effleurer-lhumain

Il y a deux mois, le Collectif Effeuillade de mots présentait les textes de son recueil Effleurer l'humain, résultat d'un an de rencontres et d'écrits. Comment ça s'est passé ?

C'était le premier samedi de septembre : entre le vent et des éclaircies timides, les membres du Collectif Effeuillade de mots vous avaient donné « Rendez-vous au jardin ». Pour profiter des derniers jours de temps doux, le collectif avait dessiné son parcours à travers les allées du parc du Wolvendael, après avoir démarré du Centre culturel et artistique d'Uccle.

Les 45 personnes du public se sont mises en marche, sous l'œil de l'Échevine de la Culture d'Uccle, Perrine Ledan, qui organisait les rendez-vous au jardin ucclois – un évènement étalé sur un week-end faisant la part belle aux animations et autres visites guidées dans les parcs et jardins de la commune. La foule s'est élancée au rythme de l'accordéon de Vincent Verbeeck. Joyeuse et attentive, elle s'est ensuite laissé aller, arrêt après arrêt, à la cadence des textes lus par les orateur·trices : Jacqueline De Grève, Isabelle De Vriendt, Olga Gelgessen, Rosetta Gianfelice, Jean-Paul Mathelot, Nathalie Rombaux, Jacqueline Rorsvort et Myriam Scoriels-Prist, et Monique Michel qui prêtait sa voix aux textes d'Alphonsine Bouya. Entre chaque halte, l'accordéoniste ne perdait pas un mètre pour enchanter l'auditoire.

Au-delà du public venu spécifiquement pour la présentation publique, quelques promeneur·euse·s intrigué·e·s croisé·e·s au hasard des allées du parc jetaient de temps en temps un regard ou une oreille attentive aux poèmes et aux nouvelles. C'était tout l'intérêt de cette présentation hors-les-murs : aller vers les gens et toucher un public diversifié. Quelques-un·e·s n'ont d'ailleurs pas manqué de manifester leur intérêt en s'inscrivant pour la reprise du collectif... Les verra-t-on de l'autre côté l'année prochaine ?

La dernière halte aurait dû avoir lieu sur une esplanade du parc. C'était sans compter sur un mariage célébré en plein air pour limiter la propagation du virus. C'est donc un peu plus loin, en contrebas, que l'assemblée s'est réunie pour écouter les derniers textes, recevoir les recueils Effleurer l'humain, et échanger sur le thème du collectif : la place de l'humain dans la société.

Si vous n'y étiez pas, vous pouvez aussi retrouver le recueil en ligne. Quelques jours plus tard, le Collectif Effeuillade de mots présentait ces textes en radio, dans « Des livres pour dire » (épisode 66).

Le Collectif Effeuillade de mots a repris un nouveau parcours d'écriture le 20 novembre, à distance vu le confinement.

[iframe src="https://public.joomeo.com/albums/5fc6019d58c9c/slideshow" scrolling="no" frameborder="0" width="500" height="333" allowfullscreen /iframe]

test